Archives for the ‘Non classé’ Category

14 10/2014
-

Épisode 5 : Quand ne pas connaître ses équipiers devient un avantage

Épisode 5 - Quand ne pas connaître ses équipiers devient un avantage from CANU on Vimeo.

Cette vidéo fait référence à l’expérience d’une équipe pour qui il est ardu de travailler ensemble mais dont les membres réussissent individuellement lorsque mêlés aux autres équipes avec des gens qu’ils connaissent peu ou pas. Si chaque individu a cette capacité d’atteindre son potentiel, qu’est-ce qui empêche de l’unir et d’atteindre le potentiel du groupe ?
Quels éléments avons-nous mis de côté avec le temps ? En étant convaincu de connaitre les gens autour de nous on met de côté sa curiosité. Sensibilité, écoute et ouverture sont ainsi diminuées ce qui nous prive de belles opportunités de développement avec l’équipe. Ainsi, l’invitation à la curiosité peut sans aucun doute faire émerger de nouvelles possibilités.

Non classé

No tags here

3 09/2014
-

Épisode 4 : L’importance de se voir pour se développer

Dans leur processus de développement, les athlètes de haut niveau sont filmés pour prendre une perspective plus large sur leur mouvement. Avec le coach, ils s’observent pour associer leur sensation pendant le geste à l’impact de ce dernier sur la performance recherchée.
Pour se développer, il faut avoir l’humilité et le courage de se regarder. Cela nous permet d’avoir davantage de clarté quant à nos façons d’opérer. Comme l’athlète, il faut ensuite faire des choix sur ce que l’on souhaite travailler en fonction de nos objectifs de développement. Ces choix guideront nos actions.

Voilà une piste de réflexion qui a fait émerger ce quatrième épisode d’une série sur le développement, où nous réfléchissons avec vous sur le sujet.

Non classé

No tags here

18 08/2014
-

Épisode 3 : Sortir de l’action et observer l’environnement

Dans un quotidien où le rythme est de plus en plus soutenu, où l’urgence d’agir dicte souvent nos gestes, il arrive de traverser des zones de turbulences. Souvent riches en apprentissages après coup, on a toutefois naturellement le réflexe de s’agiter pendant.
Et si on baissait le volume dans l’embarcation ? Pour avoir accès à plus de clarté quant à l’environnement dans lequel on navigue. Observer, constater et utiliser l’environnement comme levier. Notre vision est brouillée lorsque l’on s’enivre dans la vitesse. Sortir de l’action nous permet de mieux comprendre les possibilités qui s’offrent à nous. S’arrêter ce n’est pas abandonner, ça peut aussi permettre d’avancer. Et vous, si vous vous arrêtiez pour observer, quels sont les courants qui influencent la glisse de votre organisation ? Comment peuvent-ils devenir des leviers ?
Voilà une piste de réflexion qui a fait émerger ce troisième épisode d’une série sur le développement, où nous réfléchissons avec vous sur le sujet.

Non classé

No tags here

18 08/2014
-

Épisode 2 : Quand l’expertise devient limitative

Nous avons tous une expertise, quelque chose dans lequel nous excellons, quelque chose de naturel, que nous maîtrisons. Souvent, cette expertise est au cœur de ce que nous faisons comme travail. Naturellement, nous nous définissons à travers celle-ci : « Bonjour, je me nomme Philippe et je suis designer. »
À l’intérieur d’une équipe, d’une organisation, cette expertise peut servir et amener le groupe à être plus fort, mais peut également à d’autres moments devenir limitative. En général, sommes-nous davantage loyaux envers cette expertise, ou envers l’équipe ? Nous gagnons à créer une ouverture et à nous demander à chaque fois si notre apport à l’équipe, à ce moment précis, doit prendre forme en fonction de notre expertise ou plutôt en fonction de ce que nous souhaitons construire ensemble.
Voilà une piste de réflexion qui a fait émerger ce deuxième épisode d’une série sur le développement, où nous réfléchissons avec vous sur le sujet.

Non classé

No tags here

25 06/2014
-

Annonce de partenariat entre CANU et Pyxis

Montréal, le 25 juin 2014 – CANU et Pyxis Technologies sont fières d’annoncer leur partenariat, qui vise à bonifier leurs offres de service respectives par des expériences formatrices et collaboratives. Quand l’Agilité de Pyxis rencontre la prise de conscience de CANU, tout le monde en bénéficie!

« Je suis ravi de constater qu’en combinant les efforts de CANU et de Pyxis, nous sommes en mesure de créer une ouverture d’esprit et une prise de conscience individuelle et collective avec une capacité de soutien en matière d’intégration organisationnelle. Nous contribuons ainsi à créer des environnements de travail où chacun performe et s’épanouit », déclare François Beauregard, président de Pyxis Technologies.

Il y a maintenant deux ans que les deux entreprises québécoises explorent leurs complémentarités; une collaboration née d’une sincère amitié entre les deux dirigeants.

« Nous vivons au quotidien dans l’exploration de ce que peut vouloir dire un partenariat entre deux entreprises qui prennent plaisir à repousser leurs limites au quotidien. Cela me stimule énormément et me permet de me développer comme dirigeant », soutient Maxime Boilard, président de CANU.

L’annonce de ce partenariat marque également le lancement d’une toute nouvelle expérience de formation et d’accompagnement novatrice, soit le cours Naviguez au cœur de l’Agilité, qui marie les forces de chacune des deux entreprises en proposant différentes solutions pratiques.

Compétitions amicales entre collègues et partenaires, enrichissement du leadership, renforcement de l’esprit d’équipe et apprentissage dynamique, là résident les valeurs clés de ce cours de formation unique sur le marché.

Faites la découverte du plein potentiel de vos équipes grâce à un contenu riche, spécialisé et branché dans une atmosphère saine et intense, le tout en pleine nature et au rythme de l’eau. L’aventure débute maintenant; ne manquez pas le bateau!

À propos de Pyxis :

Pyxis, une entreprise de services spécialisée en développement de solutions, est le leader québécois en adoption d’approches Agiles. En fait, Pyxis compte trois services pouvant s’intégrer les uns aux autres : /conseil Agile sous forme de coaching et de prestation de services de Scrum Master; /campus de formation sur les approches Agiles et les pratiques d’ingénierie logicielle; et /studio pour la réalisation de projets de développement logiciel.

 

Source :   Geneviève Vallières, Coordonnatrice aux opérations et conseillère en développement organisationnel, 514-769-2268, genevieve@canuinc.com

 

Non classé

No tags here

24 04/2013
-

La Délicieuse Incertitude

Premières en Affaires

L’édition d’août – septembre 2012

S’ils sont plusieurs centaines de milliers d’athlètes voire quelques millions à avoir rêvé des Jeux Olympiques de Londres et s’y être préparés… Seulement 12 000 athlètes y prendront part. Il fallait des centaines de milliers de champions pour permettre à ces 12 000 de participer à l’ultime compétition. Et vous, comment gérez-vous le fait de ne pas savoir si les risques que vous prenez mèneront aux résultats espérés?

D’une perspective organisationnelle, le risque et l’inconnu sont présentés comme des concepts à chiffrer à travers des analyses de toutes sortes pour mieux les réduire. Les financiers mettent un prix sur un projet en fonction de son niveau de risque. Les gens de production veulent pouvoir se préparer en fonction d’un nombre connu d’unités à produire. Les gens de marketing veulent prendre des décisions d’investissements basées sur des études de marché. On veut garantir une performance et promettre un rendement. Une approche remplie de sens à l’ère de l’industrialisation…

D’une perspective humaine, avouons que nous avons besoin de l’inconnu pour nous mettre en marche! Le doute nous pousse à découvrir nos ressources insoupçonnées. Les leaders d’exception sont habités par le désir d’aller au bout de leur potentiel… Que savent-ils réellement de l’aventure qui les attend au départ? Ils connaissent leur marché et reconnaissent surtout en eux le besoin viscéral de s’engager dans la réalisation de leur vision sans quoi ils auraient le sentiment de passer à côté de leur propre vie. Le plus grand risque serait de ne pas essayer! Repensez à vos projets qui vous ont donné le plus de satisfaction… Quel était le niveau d’incertitude au départ du projet?

Un client me partageait une réflexion qui m’a ramené de plein fouet face à un principe fondamental pour quiconque s’intéresse à la performance. Ce directeur d’une école se classant parmi les meilleures au Québec au niveau du taux de diplomation me parlait de la délicieuse incertitude avec laquelle les professeurs doivent travailler pour mobiliser leurs étudiants. Le concept est simple: accompagner l’étudiant pour qu’il fixe son objectif à un niveau comportant la juste dose d’incertitude pour lui. Ainsi il aura confiance en sa capacité de relever le défi sans pour autant avoir la certitude qu’il réussira. Une notion d’incertitude propre à chacun évidemment. Le professeur y trouvant son compte lui aussi. Voilà comment on peut transformer à petite échelle une production de livrables en une aventure…

Trop peu de gens acceptent de prendre le doute par les cornes de peur qu’une allusion à la possibilité de la non-réussite se transforme en mauvais sort. Au contraire, amener des équipiers à partager leurs doutes peut seulement enrichir le parcours menant à l’accomplissement. Quels pourraient être les avantages à avoir une conversation sur le doute en préparation pour vos performances? Un sain mélange d’humilité et de bien-être et d’excitation pourrait-il alors s’installer? La beauté de la performance humaine c’est qu’elle peut être toute en nuances, en émotions, en profondeur, en créativité et en rebondissements.

Quelle partie de votre potentiel se trouve dans vos doutes?

 

Pour télécharger le PDF, cliquez ici.

23 04/2013
-

Le Rêve Olympique

Premières en Affaires

L’édition d’octobre – novembre 2012

Le rêve olympique

Au retour des Jeux de Londres, j’ai eu le plaisir d’animer une séance avec un client commanditaire du Comité Olympique Canadien sur la thématique du courage. Je leur ai demandé qu’est-ce qu’était le Rêve Olympique selon eux. On m’a donné des réponses intéressantes du genre : participer aux JO, une médaille, l’or, représenter son pays, livrer la performance de sa vie, l’accomplissement ultime, etc.. Pour moi, le rêve olympique était quelque chose de tellement puissant que je me devais de tout mettre en œuvre pour le réaliser sinon j’aurais senti que je passais à côté de ma propre vie. C’était la raison de mon existence. Instinctif. Viscéral. Les entrepreneurs, les leaders, les artistes sont souvent habités par un tel paradigme. Ils ont besoin de réaliser leur vision comme d’autres ont besoin de respirer.

Parlez-moi de détermination, persévérance,  dévouement,  courage, mais dans quel but? Ces notions se concrétisent si et seulement si elles sont au service d’une passion. Et les sacrifices? Je la trouve toujours bonne celle-là, vous pensez que c’est un sacrifice que d’organiser sa vie autour de sa passion? C’est le plus grand cadeau qu’on peut se faire.

Qu’est-ce qui pousse les uns à trouver leur passion et choisir de s’y consacrer alors que d’autres passeront tout simplement à côté de leur œuvre? Naturellement, il faut être à l’écoute de soi pour trouver sa passion. Il faut aussi une ouverture que j’aime traduire par le brin de naïveté nécessaire aux plus grandes réussites. Vous savez ce qui arrive quand on ne sait pas que c’est impossible? Ça devient possible. Oui, il faut être centré sur soi pour choisir de s’exprimer par ses talents sur une base quotidienne. pour trouver sa passion, ses talents et faire ses choix en conséquence. Oui, Il faut trouver sa légitimité avec soi-même savoir écouter sa vision pour bâtir une équipe de gens qui vont embarquer avec nous pour créer des opportunités sur le marché. Oui, il faut avoir une grande confiance en soi pour challenger son client ou le congédier le cas échéant si on ne sent pas qu’on peut s’accomplir dans le mandat. Pourquoi se contenter de répondre aux attentes des autres?

À l’autre extrémité du spectre, nombreux sont ceux qui vous diront que c’est bien beau la passion mais qu’avec la réalité viennent les comptes à payer, le pain à mettre sur la table et l’argent de côté pour la retraite… Hé bien ces gens ont raison : Ils devront toujours faire des compromis parce que c’est l’état d’esprit qu’ils ont adopté très tôt et que toute leur vie un tel scénario ne fera que se concrétiser à moins qu’ils ne deviennent conscient du fait qu’ils se limitent eux-mêmes.

Les temps ont changés. C’est le feu sacré qui mène à la créativité et aux résultats insoupçonnés et non le travail acharné qui mène à une meilleure productivité. Certains disent que les Québécois ne travaillent pas assez. Je dis au contraire qu’ils n’écoutent pas assez leurs rêves et qu’ils ne se font pas assez confiance pour commercialiser leurs idées.

Combien de fois le mot passion est-il prononcé dans une rencontre de gestion de la performance? Comment votre recrutement vous permet-il de comprendre ce qui attise la flamme de chacun de vos futurs employés?

En toute conscience, les humains ne sont pas des ressources. Ils sont des êtres qui veulent s’accomplir! S’ils n’y arrivent pas au boulot, c’est le soir ou le week-end que vos ressources humaines investissent leur énergie et bien souvent leur argent dans des défis leur permettant de se réaliser. À quel prix vous privez-vous d’une telle énergie?

 

Pour télécharger le PDF, cliquez ici.

Non classé

No tags here

20 01/2013
0

5 moments forts de 2012 en photos / 5 key moments of 2012

Chers Amis,

L’année 2012 est passée en laissant son lot de moments forts sur lesquels les membres de l’équipe CANU s’appuient pour construire 2013. Nous pensons qu’il est intéressant de nous rappeler ce que nous avons vécu et souhaitons le faire avec vous en vous partageant nos impressions de 5 moments-clefs pour nous.

Si une image vaut 1000 mots, combien vaut-elle de poils hérissés sur les bras? Une photo par jour du 21 au 25 janvier…

Bon visionnement à tous!

Dear friends,

2012 has come and gone leaving behind a number of powerful moments the CANU team will build on to deliver an even better 2013. We took time to look back and reflect on our year and thought it would be interesting to share our impressions of 5 of the key moments of 2012.

If a picture is worth a thousand words, then how many goose bumps is it worth? These 5 inspiring photos put us back in the heat of the action. Can you feel the emotion in the air?

One photo a day from the 21st to the 25th of January

Enjoy!

Maxime